Peut-on rouler avec une plaque d’immatriculation noire ?

En France, la plaque d’immatriculation noire est réservée au véhicule qui dispose d’un certificat d’immatriculation « Véhicule de collection« . Elle se distingue des plaques attribuées aux véhicules normaux de par ses caractères blancs sur fond sombre.

L’historique de la plaque d’immatriculation

Autrefois, les plaques d’immatriculation étaient à fond noir. Les plaques ont ensuite évolué au début des années 1990 et passent à fond blanc à l’avant et fond jaune à l’arrière. Cependant, les voitures anciennes ont pu garder leurs plaques à fond noir.

Depuis avril 2009, un nouveau système d’immatriculation (SIV) a été mis en place. Aujourd’hui, la pose d’une plaque d’immatriculation noire est strictement réglementée. Le non-respect du règlement entraîne l’immobilisation du véhicule, ainsi qu’une contravention de 135 euros. Celles-ci s’appuient sur l’article 3 de l’arrêté du 1er juillet 1996 relatif aux plaques d’immatriculation.

Plaque d’immatriculation noire : quelles sont les conditions pour la garder ?

Pour garder une plaque d’immatriculation noire, vous devez être titulaire d’une carte grise, portant la mention « voiture de collection », qui figure dans le champ Z.1. Vous devez alors effectuer une demande auprès de la Préfecture. Vous aurez aussi besoin de l’appui de la Fédération Française des Véhicules d’Époque ou FFVE. Cependant, les voitures les plus anciennes peuvent être tolérées par les forces de l’ordre.

Les plaques d’immatriculation à fond noir ne disposent pas d’eurobandes sur les côtés, ni de tirets entre les caractères, contrairement aux plaques d’immatriculation classiques du type AA-123-AA. Ainsi, pour une plaque d’immatriculation noire, le modèle devient AA 123 AA, au lieu de AA-123-AA.

Les véhicules immatriculés avant le 31 décembre 1992, ayant toujours leurs plaques d’immatriculation d’origine, de type FNI, c’est-à-dire 1234 AA 56 peuvent conserver ces mêmes plaques. Toutefois, il sera obligé de passer sur les plaques d’immatriculations à fond blanc, au moment d’une nouvelle immatriculation (vente du véhicule par exemple).

Pourquoi garder des plaques d’immatriculation à fond noir ?

En France, les véhicules immatriculés avant 1993 ont eu des plaques d’immatriculation à fond noir. Celles-ci symbolisent donc les véhicules anciens. D’ailleurs, elles conservent un certain charme d’où l’attachement de certains automobilistes. En effet, les plaques à fond noir évoquent l’authenticité. Elles contribuent également au charme d’une voiture ancienne.

Afin d’ancrer davantage encore leur véhicule dans l’histoire, de nombreux automobilistes souhaitent garder ce type de plaque. En effet, certaines plaques d’immatriculation à fond noir disposent d’une finition conforme à celle de l’époque. On peut y trouver une structure en acier, avec des bords emboutis et des caractères embossés.

Où peut-on se procurer des plaques d’immatriculation à fond noir ?

Si vous souhaitez acheter une plaque d’immatriculation à fond noir, il vaut mieux vous tourner vers un spécialiste de la voiture ancienne.

En effet, certains passionnés disposent toujours du matériel d’antan, rustique, mais qui permet d’avoir une finition parfaite. Par ailleurs, vous pouvez aussi en trouver chez certains centres autos, ou encore sur Internet. Il est à noter que lors de l’achat d’une plaque d’immatriculation à fond noir, vous devez présenter votre certificat d’immatriculation avec la mention « véhicule de collection », même si cette formalité est assez peu respectée, en particulier si vous commandez votre plaque en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *