La vignette Crit’Air obligatoire à Marseille

La ville de Marseille dispose d’une ZFE-mobilité pour lutter contre la pollution de l’air due au trafic routier. En 2019, Marseille était l’une des villes les plus irrespirables de France. Afin d’améliorer la situation, le préfet des Bouches-du-Rhône a décidé de mettre en place le dispositif Crit’Air lors des pics de pollution. Aujourd’hui, la situation a beaucoup évolué, puisque la ville possède maintenant une ZFE-mobilité.

Marseille ZFE circulation

Vignette Crit’Air, comprendre le dispositif

La vignette Crit’Air est un dispositif mis en place par les autorités françaises en 2017 afin de lutter contre la pollution de l’air. Ce système repose sur l’usage de macarons colorés et permet de déterminer le taux d’émission de chaque véhicule. Ainsi, les plus polluants peuvent être interdits de circulation dans une zone bien définie lors des pics de pollution. Le dispositif peut même être appliqué de façon permanente lorsqu’on a affaire à une ZFE-mobilité comme c’est le cas à Marseille. 

Il existe 6 classifications Crit’Air et chaque véhicule motorisé est classé en fonction de son âge, son type de motorisation et sa norme euro:

  • Vignette 0 de couleur blanche et verte
  • Vignette 1 de couleur violette
  • Vignette 2 de couleur jaune
  • Vignette 3 de couleur orange
  • Vignette 4 de couleur bordeaux
  • Vignette 5 de couleur grise

Mise en place d’une ZFE-mobilité à Marseille

Une ZFE-mobilité a été mise en place à Marseille, située à côté de la ville de Toulon. Elle est active depuis le 1er septembre

Le périmètre de la ZFE-mobilité

La ZFE-mobilité à Marseille est de 19,5 km2 avec environ 314 000 habitants.

Crédit Photo – crédit Métropole Aix-Marseille-Provence

Le périmètre est délimité par :

  • l’avenue du Cap Pinède
  • les boulevards Capitaine Gèze et de Plombières
  • l’avenue Alexandre Fleming
  • les boulevards Françoise Duparc, Sakakini, Jean Moulin et Rabatau
  • l’avenue du Prado 2

Notez que des panneaux de signalisation spécifiques ont été installés pour aider et informer les usagers du transport routier.

Les voitures concernées à Marseille

Il faut savoir que la vignette Crit’Air est obligatoire pour tous les véhicules motorisés : les deux roues, les tricycles, les quadricycles, les voitures, les utilitaires et les poids lourds.

Toutefois, l’interdiction de circuler ne sera appliquée que progressivement.

Cette année par exemple, ce sont les véhicules dotés de la vignette Crit’Air 5 et les véhicules non classés qui sont bannis des routes marseillaises. Ensuite, en septembre 2023, les mesures devraient s’étendre aux véhicules avec la vignette Crit’Air 4. Enfin en 2024, les véhicules avec la vignette Crit’Air 3 devraient être ajoutés à la liste.

Normalement, d’ici 2025, seuls les véhicules les plus écologiques, c’est-à-dire les voitures électriques et les hybrides rechargeables, pourront circuler et stationner en ville.

Les sanctions liées à la vignette Crit’Air

Le dispositif ZFE-mobilité à Marseille en est encore à sa première phase, c’est-à-dire à la phase informative. Si cette dernière était censée durer jusqu’à fin octobre, les autorités ont décidé d’allonger cette période jusqu’à la fin de l’année. En effet, elles estiment qu’un mois est bien trop court pour permettre aux Marseillais de se familiariser et d’adopter complètement le dispositif. Ainsi, aucune sanction ne sera appliquée jusqu’à la fin de cette année.

En revanche, les sanctions entreront en vigueur en 2023. Donc, si vous circulez ou stationnez dans une ZFE-mobilité avec un véhicule doté d’une vignette Crit’Air non autorisée ou un véhicule non classé; vous devrez payer une amende. Le montant varie selon le type de voiture. Pour un véhicule léger, le tarif est de 68 euros, alors que l’amende s’élève à 135 euros pour un poids lourd.

Attention, il y a d’autres faits punissables comme l’utilisation d’une vignette contrefaite ou l’utilisation d’une pastille éco mal apposée ou illisible. Par ailleurs, pour les infractions les plus graves, les autorités peuvent décider d’immobiliser le véhicule afin de l’envoyer à la fourrière.

Comment demander une vignette Crit’Air pour un véhicule à Marseille ?

Si vous n’avez pas encore votre vignette Crit’Air, il est temps de faire votre demande.

Pour cela, rendez-vous sur le site officiel du gouvernement et remplissez le formulaire de demande de pastille Éco.

Pour la demande, il faut fournir des informations sur le véhicule (âge, date d’immatriculation, type de motorisation, …) et sur le propriétaire de l’engin (nom, prénoms, adresse actuelle, contact…).

Il est important de vérifier l’exactitude de chaque information, car une erreur pourrait retarder le traitement du dossier. Si vous avez un doute, consultez votre carte grise à jour, vous devriez y trouver toutes les informations nécessaires.

Après le formulaire, vous n’avez plus qu’à régler la note par carte bancaire. Un montant de 3,70 euros sera prélevé, cette somme comprenant le prix du macaron et le prix d’affranchissement.

Enfin, il ne vous reste plus qu’à patienter. Le sésame devrait arriver sous une dizaine de jours par voie postale. Et une fois que vous serez en sa possession, apposez-le tout de suite sur votre pare-brise ou sur la fourche de votre guidon.

Quelles sont les aides disponibles ?

Avec l’activation de la ZFE-mobilité, des milliers de Marseillais devront se défaire de leurs voitures, car ces dernières sont considérées comme trop polluantes. C’est une situation qui n’est pas sans conséquence pour les finances des ménages.

Heureusement, plusieurs aides financières sont prévues par la métropole. Il s’agit d’aides pour inciter les habitants à recourir aux moyens de transport plus écologiques. Ainsi, il existe une offre de 6 mois gratuits pour les abonnements aux transports en commun. La même aide est disponible pour les abonnements au service de location longue durée LeVelo+ et l’abonnement au futur service LeVélo 100% électrique.

Enfin, une aide financière d’une valeur de 400 euros pourra être offerte pour l’achat d’un vélo à assistance électrique. 

Notez que ces aides ne sont accessibles qu’aux personnes qui résident, travaillent ou étudient dans le périmètre de la ZFE-mobilité marseillaise.

Professionnel agréé Ministère de l'Intérieur

Les derniers articles