CRIT’AIR : Les restrictions de la ZFE de la métropole du Grand Paris

Toujours avant-gardiste, la métropole parisienne soumet déjà depuis 2019 les automobilistes à la vignette Crit’Air et aux autres restrictions de circulation. Au sein de la ville pionnière des ZFE, bon nombre de secteurs sont à éviter lorsqu’on circule à bord de véhicules polluants. Lumière sur les dispositifs effectifs et à venir dans le Grand Paris pour lutter contre la pollution.

Que prévoit la ZFE du Grand Paris en 2023 pour lutter contre la pollution ?

À Paris et dans de multiples communes recensées en Île-de-France, le calendrier ZFE est chargé. Exemplaire, le Grand Paris a d’ores et déjà un train d’avance en ce qui concerne la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Depuis 2019, la vignette Crit’Air est omniprésente dans la vie des automobilistes parisiens.

Lorsqu’un pic de pollution survient, le préfet n’hésite pas à interdire à certaines classes de véhicules d’utiliser les routes situées dans le périmètre ZFE et d’orienter leurs propriétaires vers un mode de transport plus propre. Les catégories Crit’Air les plus nuisibles, quant à elles, sont tout bonnement interdites de séjour au sein de la limite qui constitue la zone de faibles émissions.

Certains véhicules déjà interdits dans le Grand Paris

Calendrier interdiction véhicules dans le grand Paris
Source : France3

Dans cette zone délimitée par arrêté préfectoral, certaines classes de véhicules sont effectivement désormais interdites à la circulation. Depuis 2021, les propriétaires de voitures non classées, de Crit’Air 5 et de Crit’Air 4 doivent stationner à l’extérieur de la zone et opter pour le vélo, la trottinette ou encore les transports en commun pour poursuivre leur trajet au sein de la ZFE.

Objectif 100 % véhicules propres dans la capitale

D’ici juillet 2023, ce sera au tour des véhicules classés Crit’Air 3 de disparaître des routes parisiennes puis au Crit’Air 2 en 2024. L’objectif final de la capitale est d’atteindre aux alentours de 2030 son objectif de zone 100 % véhicules propres. Ce pari pourrait bel et bien être remporté par le Grand Paris qui met tout en œuvre pour inciter à l’achat de véhicules électriques ses habitants.

Quelles sont les voitures interdites dans la ZFE parisienne ?

Depuis que le Grand Paris fait partie des zones de faibles émissions françaises, les voitures et utilitaires qui suivent ont été contraints de rester aux frontières de la limitation préfectorale :

  • les modèles de voitures immatriculés avant 1997 et qui ne sont pas classés par le dispositif Crit’Air ;
  • les véhicules diesel immatriculés avant 2001 ;
  • et les véhicules diesel immatriculés avant 2006.

Quelles sont les communes du Grand Paris concernées par la vignette Crit’Air ?

Contrairement aux autres zones de faibles émissions françaises, le périmètre du Grand Paris est très large. Pas moins de 77 communes d’Île-de-France, soit 5,62 millions d’habitants, sont actuellement concernées par la vignette Crit’Air et par les restrictions de circulation qui y sont liée.

Source : Mairie de Paris

Les communes du Grand Paris concernées :

  • Alfortville ;
  • Arcueil ;
  • Asnières-sur-Seine ;
  • Bagneux ;
  • Bagnolet ;
  • Bois-Colombes ;
  • Boulogne-Billancourt ;
  • Bourg-la-Reine ;
  • Cachan ;
  • Charenton-le-Pont ;
  • Châtillon ;
  • Chaville ;
  • Chevilly-Larue ;
  • Clichy ;
  • Courbevoie ;
  • Fontenay-aux-Roses ;
  • Garches ;
  • Gentilly ;
  • Issy-les-Moulineaux ;
  • Ivry-sur-Seine ;
  • La Garenne-Colombes ;
  • Le Kremlin-Bicêtre ;
  • Le Pré-Saint-Gervais ;
  • Les Lilas ;
  • Levallois-Perret ;
  • L’Haÿ-les-Roses ;
  • Malakoff ;
  • Meudon ;
  • Montrouge ;
  • Neuilly-sur-Seine ;
  • Paris ;
  • Puteaux ;
  • Romainville ;
  • Saint-Cloud ;
  • Saint-Mandé ;
  • Saint-Ouen ;
  • Sceaux ;
  • Sèvres ;
  • Suresnes ;
  • Vanves ;
  • Villejuif ;
  • et Vincennes

Les communes partiellement incluses dans le périmètre du Grand Paris :

Antony, Aubervilliers, Bobigny, Bondy, Champigny-sur-Marne, Châtenay-Malabry, Choisy-le-Roi, Clamart, Colombes, Créteil, Drancy, Fontenay-sous-Bois, Fresnes, Gennevilliers, Joinville-le-Pont, La Courneuve, Le Plessis-Robinson, L’Ile-Saint-Denis, Maisons-Alfort, Marnes-la-Coquette, Montreuil, Nanterre, Nogent-sur-Marne, Noisy-le-Sec, Rosny-sous-Bois, Rueil-Malmaison, Rungis, Saint-Denis, Saint-Maurice, Thiais, Vaucresson, Vélizy-Villacoublay, Ville-d’Avray, Villeneuve-la-Garenne, Viroflay, Vitry-sur-Seine.

Que risquent les automobilistes qui circulent sans vignette Crit’Air dans la ZFE du Grand Paris ?

À l’heure actuelle, seuls des contrôles de routine réalisés par les autorités policières permettent de déceler les fraudeurs qui circulent sans vignette Crit’Air. Lorsqu’un automobiliste est interpellé sans certificat de qualité de l’air ou s’il circule malgré une interdiction, il risque une amende de 135 €.

D’ici 2025, la ZFE du Grand Paris et celles des autres métropoles françaises devraient installer des radars habilités à contrôler la présence du macaron obligatoire sur les parebrise des véhicules.

Professionnel agréé Ministère de l'Intérieur

Les derniers articles