La vignette Crit’Air à Montpellier

Depuis l’adoption de la loi LOM en 2019, la mise en place des Zones à faibles émissions (ZFE) n’a cessé de se développer. Si l’effectivité de la loi et la création des zones ont été retardées par la crise de la covid-19, elles commencent à se développer davantage à l’heure actuelle. Auparavant, Montpellier faisait partie des ZPA (zone de protection de l’air). La mesure de ces zones imposait l’affichage des pastilles Crit’Air lors des pics de pollution uniquement. Ainsi, la circulation aux véhicules polluants n’était interdite que lors de ces journées.

Depuis le mois de juillet 2022, la ZFE est devenue effective à Montpellier. Ainsi l’apposition de la vignette Crit’Air sur les véhicules est devenue obligatoire. Cette mesure s’adresse aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels.

Vignette Crit’Air : Qu’est-ce que c’est ?

La vignette Crit‘Air est une pastille à mettre sur le pare-brise des véhicules ou sur les zones visibles pour les deux roues. Elle se présente sous différentes couleurs représentant ainsi le niveau de pollution émise par chaque véhicule. La pollution en question ne se limite pas à la production de CO2, mais essentiellement à l’émission de particules fines par le véhicule. Le niveau de pollution émis se traduit sur une échelle de 1 à 5.

La vignette Crit’Air se présente également sous différentes couleurs dont chacune correspond à une catégorie bien déterminée. Le niveau 1 à 5 varie en fonction de la première date d’immatriculation du véhicule ainsi que les règles de la norme européenne.

À titre de récapitulatif, ci-après les détails sur les vignettes Crit’Air :

  • Le niveau 0 ou les pastilles de couleur vertes sont essentiellement pour les véhicules électriques et carburant à l’hydrogène ;
  • Le niveau 1 ou la pastille de couleur violette correspond aux véhicules à gaz, rechargeables ou de nature hybride. Elle concerne également les utilitaires à essence et qui respecte la norme Euro 5 et 6.
  • Le niveau 2 correspond aux pastilles de couleur jaune. Cette dernière concerne uniquement les véhicules diesel respectant la norme Euro 5 et 6. Elle doit être apposée également sur les véhicules à essence qui respectent la norme Euro 4. Pour les bus et les poids lourds, ils doivent respecter la norme Euro 6.
  • Le niveau 3 correspond aux pastilles de couleur orange. Cette dernière doit être apposée sur les véhicules et utilitaires diesel suivant la norme Euro 3, de même pour les poids lourds de la norme Euro 4.
  • Le niveau 4 ou la vignette crit’Air de couleur Bordeaux est propre aux voitures et utilitaires diesel fonctionnant suivant la norme Euro 3, mais également les poids lourds et diesel de la norme Euro 4.
  • Le niveau 5 ou la vignette grise est spécialement pour les véhicules diesel, camionnettes et fourgon de la norme Euro 2. Elle est également obligatoire pour les poids lourds et bus de la norme Euro 3.

Communes concernées par la ZFE de Montpellier

Il importe de noter qu’à partir du mois de juillet 2022 jusqu’en juin 2026, la ZFE de Montpellier ne va s’étendre que sur quelques communes uniquement dont :

  • Grabels
  • Castelnau-le-Lez
  • Jacou
  • Juvignac
  • Clapiers
  • Lattes
  • Le Crès
  • Saint-Jean de Védas
  • Montpellier
  • Pérols
  • Villeneuve-lès-Maguelone

La vignette crit’Air est obligatoire pour tous les véhicules. Toutefois, certains types de véhicules peuvent être soumis à des exceptions particulières. En effet, la loi a prévu des exceptions aux interdictions de rouler, même si le véhicule ne respecte pas les normes tant qu’ils respectent certaines conditions. Parmi ces exceptions :

  • Les véhicules de collection appartenant aux professionnels ou encore aux particuliers. L’année d’immatriculation de ces véhicules, ne joue pas dans le cas échéant ni les normes européennes.
  • Les automobilistes qui ne parcourent que quelques kilomètres peuvent également demander des dérogations en apportant à l’appui de leur demande le niveau de consommation.

Les véhicules concernés par la vignette crit’Air à Montpellier

Tous les véhicules sont concernés par cette obligation des vignettes crit’Air. Que ce soit les deux roues comme les motos et scooters ou encore les poids lourds et camions. Au fil du temps, la liste des véhicules soumis à cette restriction sera plus étendue. Pour les prochaines années, les véhicules dotés d’un certificat crit’Air 5,4 et 3 ne pourront plus circuler dû à leur émission de pollution trop conséquente. À partir du mois de juillet 2028, les véhicules qui carburent au diesel ne pourront plus circuler à l’intérieur des ZFE de Montpellier.

Depuis le 1er juillet 2022, les mesures relatives au ZFE à Montpellier s’appliquent tous les jours de la semaine et à toute heure (7j/7 et 24 h/24 h).

Selon les études effectuées et suite à la mise en place de la vignette crit’Air, les véhicules considérés comme les plus polluants sont les utilitaires immatriculés avant 1997, les bus dont l’immatriculation date d’avant 2001. De même pour les véhicules à deux roues immatriculées avant 2000.

Dans un souci écologique et pour limiter l’émission des polluants par les véhicules, la ville de Montpellier a décidé de mettre en place des mesures alternatives aux habitants afin de se déplacer. À l’instar de la ville de Nantes ou Strasbourg, la ville de Montpellier va mettre en place des politiques favorisant l’utilisation des transports en commun comme la gratuité de ces derniers. Par ailleurs, la ville a décidé de créer de nouvelles lignes de tram et de bus.

Comment obtenir ma pastille crit’Air à Montpellier ?

Pour commander sa vignette crit’Air à Montpellier, il faut juste se rendre sur le site du gouvernement et remplir les informations sollicitées. Le droit pour obtenir une vignette crit’Air est de 3,62 €, il suffit de rajouter le frais d’envoi par la suite. Vous pouvez également bénéficier d’un service d’accompagnement pour bénéficier d’une meilleure prise en main.

Il n’y a pas de durée de vie précise de la pastille crit’Air. Tant qu’elle reste lisible sur votre pare-brise, vous pouvez la garder.

Il importe de souligner que le manquement à cette obligation entraîne des sanctions pour le propriétaire du véhicule, dont une amende allant jusqu’à 135 euros.

Professionnel agréé Ministère de l'Intérieur

Les derniers articles