Crit’Air à Nantes, bientôt une ZFE-mobilité

Actuellement Zone de protection de l’air ou ZPA, la ville nantaise devrait se transformer en ZFE-mobilité d’ici 2025. Voici toutes les informations à connaître sur les changements prévus.

La ville de Nantes a déjà plusieurs dispositifs pour lutter contre la pollution de l’air. En plus de la ZPA, des aires piétonnes et de la Zone à Trafic Limité, une ZFE-mobilité devrait également être mise en place en 2025. Si vous circulez à Nantes, vous devez vous informer sur les nouvelles règles appliquées en ville.

Nantes circulation ZFE

Qu’est-ce que la vignette Crit’Air ?

Les vignettes Crit’Air sont connues comme étant ces petits autocollants colorés apposés sur le pare-brise des véhicules motorisés. Mais en réalité, il s’agit de tout un système qui permet de classer les véhicules en fonction de leur niveau de pollution. En fonction du taux d’émission, un véhicule peut alors être interdit de circulation dans une zone délimitée, de façon temporaire ou permanente.

On retrouve 6 classes Crit’Air allant de 0 à 5. Les véhicules les plus écologiques (fonctionnant uniquement à l’électricité ou à l’hydrogène) sont dotés de la pastille 0 de couleur verte. Tandis que les plus polluants (véhicules diesel de la norme Euro 2 et immatriculés entre 1er janvier 1997 et 31 décembre 2000) sont regroupés dans la classe 5.

Circulation des véhicules à Nantes

Comme dans plusieurs villes françaises comme la ville de Marseille, la dégradation de la qualité de l’air est un sujet qui préoccupe les autorités depuis plusieurs années. Quelques mesures ont donc déjà été prises pour lutter contre ce fléau.

La ZTL à Nantes

Actuellement, une grande partie de Nantes est classée dans la ZTL ou Zone à trafic limité. Dans ce périmètre qui comprend le cours des 50 otages, l’allée Duguay-Trouin, la rue de l’Hôtel de ville, l’allée Brancas, le cours Olivier-de-Clisson, la rue de Calvaire et la rue de Flêtre; tous les véhicules motorisés sont interdits de circulation, à l’exception du Chronobus, du bus et des tramways. Et pour certains véhicules professionnels qui souhaitent s’y rendre, une vignette et des autorisations sont nécessaires. Notez également que la vitesse est limitée dans cette zone. Toutes ces mesures sont prises dans le but de préserver l’environnement et de désencombrer la circulation en ville.

Qu’en est-il de la mise en place de la ZFE-mobilité à Nantes ?

La Loi Climat et Résilience votée en 2021 rend obligatoire la mise en place d’une ZFE-mobilité dans toutes les agglomérations comptant plus de 150.000 habitants. Nantes et 42 autres villes devraient donc bientôt rejoindre les autres métropoles telles que Paris et Grenoble dans l’application du dispositif Crit’Air. Ainsi, la vignette écologique sera obligatoire pour tous.

Le périmètre à Nantes

Jusqu’à maintenant, rien n’est encore décidé, car les autorités sont en train d’étudier la délimitation géographique de la ZFE-mobilité de Nantes. Toutefois, le périmètre devrait comprendre une partie des routes D723, A11, N844 et N249, avec une délimitation Carquefou au nord-est, Sautron à l’ouest, Bouguenais au sud-ouest, Les Sorinières au sud et Haute-Goulaine à l’est.

Les voitures concernées par l’interdiction de circuler

Quant à l’application de l’interdiction de circuler, elle se fera progressivement. En 2023, les voitures de la classe Crit’Air 5 seront les premières à être bannis. Puis, les voitures de la classe Crit’Air 4 suivront en 2024. Et pour finir, ce sera au tour des voitures de la classe 3 de sortir des routes nantaises.

Les mesures accompagnatrices

Si la mise en place d’une ZFE-mobilité est bénéfique pour l’environnement, elle a des conséquences sociales énormes. En effet, le renouvellement du parc automobile à Nantes peut engendrer de grosses dépenses pour les automobilistes qui doivent changer de véhicules. Heureusement, des aides sont prévues par le gouvernement et les autorités. Mais pour avoir plus d’informations sur le sujet, il va falloir patienter ou se renseigner directement auprès de la mairie.

Comment obtenir sa vignette Crit’Air à Nantes ?

La demande d’une vignette Crit’Air à Nantes se fait uniquement en ligne.

D’abord, rendez-vous sur le site du gouvernement pour trouver un formulaire de demande à remplir. Renseignez toutes les informations demandées sur le véhicule (âge, immatriculation, motorisation…) et le propriétaire (nom, prénoms, adresse…). Attention à ne faire aucune faute.

Ensuite, vous devez payer votre commande par carte bancaire. Le prix de la pastille Crit’Air est de 3,70 euros, un montant qui comprend le frais d’impression et le frais d’acheminement – hors frais de dossier.

S’il n’y a aucune erreur dans votre formulaire, votre dossier devrait être traité en quelques jours et l’autocollant devrait alors vous parvenir en 10 jours par voie postale. Bien sûr, ce délai peut être plus long si les demandes reçues sont nombreuses.

Une fois que vous avez votre vignette Crit’Air, il ne vous reste plus qu’à l’apposer sur votre pare-brise ou la fourche de votre deux-roues. Le sésame sera alors valable pendant toute la durée de vie de la voiture et vous n’aurez pas besoin de le renouveler, à moins qu’il soit abîmé ou non lisible.

Quelles sont les sanctions liées à la vignette Crit’Air à Nantes ?

Dans une zone où la vignette Crit’Air est obligatoire, le fait de circuler sans cette pastille expose l’automobiliste au paiement d’une amende dont le montant peut varier de 68 euros (voiture légère) à 135 euros (poids lourd).

En outre, si l’infraction est vraiment grave (usage d’une vignette contrefaite par exemple), les autorités peuvent immobiliser le véhicule et l’envoyer à la fourrière.

Bien sûr, ces sanctions n’entrent pas tout de suite en vigueur. Afin de permettre une transition douce, la mise en place de la ZFE-mobilité à Nantes passera d’abord par une phase de sensibilisation et d’information.

Professionnel agréé Ministère de l'Intérieur

Les derniers articles