La vignette Crit’Air obligatoire à Toulouse

Comme Paris, Lyon, Strasbourg et la plupart des grandes villes de France, Toulouse a également adopté le dispositif Crit’Air et est devenu une zone à faibles émissions. Désormais, les véhicules sans vignette ne peuvent plus y circuler. Mais quels sont les changements que ce dispositif va entraîner ? Découvrez-en plus en lisant notre article. 

La vignette Crit’Air Toulouse

Depuis la mise en place du dispositif Crit’Air Toulouse, chaque véhicule doit disposer d’une vignette Crit’Air afin de circuler dans la commune. La pastille qui est disponible en 6 catégories permet de déterminer le niveau de pollution de chaque voiture :

  • Vignette Crit’Air E pour les voitures électriques et hybrides 
  • Vignette Crit’Air 1 pour les voitures hybrides rechargeables immatriculées après décembre 2010
  • Vignette Crit’Air 2 pour les voitures à motorisation essence immatriculées entre janvier 2006 et décembre 2010 ; ainsi que les véhicules diesel après janvier 2011
  • Vignette Crit’Air 3 pour les voitures à essence entre 1997 et 2005, et les voitures avec un moteur diesel et qui sont immatriculées entre janvier 2006 et 2010
  • Vignette Crit’Air 4 pour les véhicules diesel entre janvier 2001 et décembre 2005
  • Vignette Crit’Air 5 pour les voitures diesel entre janvier 1997 et 2000

En ce qui concerne les voitures immatriculées avant 1997, elles ne sont pas classées et ne peuvent donc pas obtenir de vignette Crit’Air.

Si vous n’avez pas encore votre vignette Crit’Air Toulouse, vous pouvez en faire la demande en ligne. Après avoir fourni toutes les informations et après avoir payé les frais liés à la demande, vous obtiendrez votre vignette par courrier. Vous devrez alors poser la pastille sur votre pare-brise

Comment fonctionne ce dispositif à Toulouse ?

La mise en place du dispositif Crit’Air a pour objectif de limiter la pollution de l’air. Quelques changements seront donc instaurés de façon progressive dans le centre-ville de Toulouse ainsi que les principaux axes routiers. 

Tout au long de cette année 2021, l’interdiction de circuler concerne uniquement les voitures avec une vignette Crit’Air 5 et les véhicules qui ne sont pas classés. 

Au cours des deux premières années suivant la mise en place de la ZFE, dans la ville rose, ce seront les camionnettes et les poids lourds qui ne pourront pas circuler dans la ZFE. 

Et pour 2022, les voitures dotées d’une vignette Crit’Air 4 ne pourront ni circuler, ni stationner à Toulouse. 

Enfin, en 2024, il est possible que l’interdiction touche également les voitures et les poids lourds avec une vignette Crit’Air 3. 

Les nouvelles mesures liées au dispositif Crit’Air sont effectives depuis le mois d’avril et elles concernent le centre-ville et la partie Ouest du périphérique. Une partie de l’A624 ou la route d’Auch est également touchée par le dispositif. 

Mesure d’accompagnement 

Bien sûr, la décision d’interdire la circulation des voitures les plus polluantes ne plaît pas à tout le monde. D’après les estimations, près de 2 000 véhicules seront touchés par cette mesure. Que devront donc faire les propriétaires de ces autos ? Heureusement, Toulouse Métropole propose une solution à ce problème. En effet, une aide financière sera disponible afin de faciliter l’achat d’une voiture plus écologique ou d’un vélo. 

Professionnel agréé Ministère de l'Intérieur

Nos derniers articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *