Comment savoir si ma voiture est à la fourrière ?

Votre véhicule ne se trouve plus à l’endroit où vous l’aviez stationné ? Si la place que vous aviez choisie gênait les autres usagers de la route, il y a de fortes chances que celui-ci ait été enlevé. Comment savoir si votre voiture est à la fourrière ? Comment obtenir l’adresse pour la récupérer ? On vous dit tout.

Pour quelles raisons mon véhicule peut-il avoir été enlevé par la fourrière ?

Lorsqu’un automobiliste commet certaines infractions, son véhicule peut lui être momentanément retiré. Bien souvent, cette démarche se réalise en l’absence du propriétaire de la voiture concernée, il peut alors être difficile de déterminer si un enlèvement par la fourrière a eu lieu ou s’il s’agit d’un vol. Si vous vous retrouvez dans l’une des situations qui suivent, la première solution peut fortement être envisagée :

  • Votre véhicule est stationné dans un endroit gênant, voire dangereux pour les autres usagers de la route ;
  • Votre véhicule est abandonné depuis plusieurs jours ou semaines et est considéré comme une épave ;
  • Votre véhicule empêche les autres automobilistes de circuler ;
  • Votre contrôle technique n’est pas à jour ;
  • Vous conduisez sans permis, sous l’emprise d’alcool ou de stupéfiants ;
  • Vous avez commis un refus d’obtempérer ;
  • Vous conduisez un deux-roues sans casque ni équipement obligatoire.

Comment savoir si ma voiture est à la fourrière ?

Pour être absolument certain que la fourrière est belle et bien responsable de la disparition soudaine de votre voiture, certaines vérifications doivent être effectuées.

Contactez la gendarmerie la plus proche du lieu de l’enlèvement

En règle générale, les automobilistes s’aperçoivent rapidement du retrait de leur véhicule de la voie publique. Si vous êtes dans cette situation, vous devez contacter au plus vite la gendarmerie ou le commissariat de police le plus proche du lieu de l’enlèvement pour être conforté dans le fait que votre voiture se trouve à la fourrière. Votre interlocuteur pourra alors vous en apprendre davantage sur les motifs, les frais et le lieu où se trouve désormais votre véhicule.

Prenez connaissance du contenu de la notification de mise en fourrière

En revanche, d’autres citoyens qui ne circulent pas tous les jours à bord de leur voiture mettent plus de temps à apprendre qu’elle a été enlevée. Sous 5 jours, une notification de mise en fourrière est adressée par voie postale aux conducteurs dont la voiture a été retirée de la voie publique. Sur ce document, toutes les modalités requises pour récupérer au plus vite votre véhicule sont indiquées.

Comment trouver l’adresse de la fourrière responsable de l’enlèvement de ma voiture ?

Que vous fassiez appel aux autorités policières ou que vous soyez informé par courrier de la mise en fourrière de votre mode de transport, l’adresse du parc automobile où il se situe vous sera indiquée. Pour éviter des frais superflus, il est nécessaire de vous y rendre dans les plus brefs délais afin de réaliser toutes les démarches obligatoires qui vous permettent de récupérer enfin votre voiture.

Comment réagir si ma voiture se trouve à la fourrière ?

Car une fois votre véhicule localisé, vous devez impérativement entamer des démarches pour le récupérer avant le terme du délai d’abandon. Pour ne pas risquer de voir votre voiture être vendue ou détruite, rendez-vous au plus vite à la fourrière mentionnée par les autorités policières muni de votre carte grise et de votre attestation d’assurance. Après avoir réglé les frais de fourrière, vous pourrez repartir à bord de votre voiture.

Combien va me coûter le retrait de mon véhicule ?

En fonction de votre lieu de résidence et du type de véhicule que vous conduisez, les frais de fourrière obligatoires pour retirer votre mode de transport peuvent varier. Ceux-ci comprennent l’immobilisation matérielle, les opérations préalables, l’enlèvement et le gardiennage. Plus vous laissez votre voiture à la fourrière, plus la facture est importante.

À Paris, un enlèvement simple coûte aux automobilistes 150 €. Dans les autres villes de France, comme Lyon, Toulouse ou encore Marseille, comptez 126 € pour retirer un véhicule confisqué auxquels s’ajoutent des prestations pouvant faire grimper la note finale à plus de 200 €.

Professionnel agréé Ministère de l'Intérieur

Les derniers articles