Vignette Crit’Air – Toulouse Métropole 

Depuis le mois de mars de l’année 2022, la métropole toulousaine est également concernée par la vignette Crit’Air. En effet, cette vignette est devenue obligatoire pour pouvoir circuler dans la ville rose. Elle est la conséquence de la mise en place de la ZFE. Ainsi, les voitures polluantes sont interdites de circulation au sein de la ville. La mise en place de la zone à faibles émissions sur une partie de la ville de Toulouse entraîne un contrôle plus strict des véhicules. L’initiative de la vignette Crit’Air a déjà été adoptée par plusieurs villes en France afin d’améliorer la qualité de l’air et réduire ainsi le taux de pollutions émis. Mais finalement elle n’a été adoptée que tardivement par la ville de Toulouse. En effet, la crise de la covid-19 a retardé la mise en œuvre de cette démarche pour réduire les émissions de gaz dans les grandes agglomérations. Voyons de plus près cette obligation d’apposer la vignette sur les véhicules des Toulousains.

Toulouse centre-ville circulation

La vignette Crit’Air à Toulouse : qu’est ce que c’est ?

La vignette Crit’Air est un autocollant à poser sur le pare-brise de chaque véhicule afin de les classer en fonction de leurs émissions de particules fines. En effet, le niveau de pollution émis par chaque voiture dépend du taux des particules fines ainsi que la quantité d’azote produite. Depuis l’adoption des Zones à faibles émissions mobilité par les différentes agglomérations en Métropole, l’apposition de cette vignette est obligatoire.

Il importe de souligner que ces zones ont été instaurées afin de réduire le taux de pollution de l’air dans chaque ville. Par ailleurs, les ZFE permettent de réduire considérablement les polluants auxquels la population est exposée. Cette nouvelle disposition relative aux ZFE concerne une certaine partie de la ville de Toulouse, dont notamment le centre et la zone Ouest. Elles ont été choisies, car ce sont les régions les plus exposées à la pollution. Ainsi, si vous voyagez à Toulouse et que vous prenez l’autoroute A624, vous devez disposer d’une vignette Crit’Air. La zone Est du périphérique de Toulouse quant à elle est exemptée de cette obligation.

Il importe de souligner que la métropole toulousaine est un peu en retard par rapport aux autres grandes villes pour la mise en place de la ZFE. Cette zone aurait dû être mise en œuvre depuis 2020, mais la crise sanitaire a retardé les démarches. Ainsi, les enquêtes et les démarches pratiques n’ont pu être achevées qu’à la fin du mois de mars année 2021.

Vignette Crit’Air : quels sont les véhicules concernés ?

Ce ne seront pas tous les véhicules qui pourront circuler dans la métropole de Toulouse. Cette interdiction ne s’applique pas uniquement lors des pics de pollutions. Elle sera applicable tous les jours de la semaine et 24 h/24.

Au cours des deux premières années de l’instauration de la ZFE, certaines catégories de véhicules comme les poids lourds et certains types d’utilitaires, dont les camionnettes et fourgons, ne pourront plus circuler dans la zone en question. Depuis l’année 2021, les véhicules dotés d’une vignette Crit’Air de catégorie 5 sont interdits de circulation dans la ZFE.

Selon les experts environnementaux, cette interdiction est principalement due au fait que cette catégorie de véhicules pollue considérablement. Au cours de l’année 2022, les véhicules qui portent la vignette 4 ne pourront plus circuler dans les Zones à faibles émissions de la ville toulousaine. Des changements sont à prévoir jusqu’à l’année 2024. Cette restriction concerne les véhicules motorisés de Crit’Air 3.

À partir de l’année 2024, seuls les véhicules qui portent l’autocollant Crit’Air 2 et 1 ainsi que les voitures électriques et à hydrogène pourront circuler librement dans la ZFE de Toulouse.

Les catégories de vignettes Crit’Air

Il existe différents types de vignette Crit’Air et dont la numérotation dépend du type de véhicule, de sa date d’immatriculation (seule la date de la première immatriculation compte : année) ainsi que le type d’énergie utilisé. Il est également impératif de tenir compte de la norme européenne ou Norme Euro afin de déterminer la vignette Crit’Air adaptée à un véhicule. La couleur de la vignette varie également en fonction de la numérotation.

Afin de vous aider à reconnaître la bonne pastille, ci-après une liste :

  • Pastille verte correspond à l’indice Crit’Air 0 (essentiellement pour les voitures électriques et hydrogènes)
  • Pastille violette correspond l’indice 1 (pour les voitures à essence qui respectent la norme Euro 5 et 6 ainsi que les véhicules rechargeables, hybrides et à gaz)
  • Pastille jaune : vignette Crit’Air 2 (pour les véhicules fonctionnant à l’essence et qui respectent la norme Euro 4, mais également pour les voitures diesel respectant la norme 5 et 6)
  • Pastille orange : vignette Crit’Air 3 (essentiellement pour les voitures essences aux normes Euro 4 et les véhicules à diesel suivant la norme Euro 5 et 6)
  • Pastille bordeaux : elle correspond à l’indice 4 (cette catégorie est pour les voitures diesel respectant la norme Euro 3)
  • Pastille grise quant à elle correspond à la catégorie 5 (cette dernière est exclusivement pour les véhicules diesel qui respectent la norme euro 2)

La vignette n’est pas uniquement obligatoire pour les voitures, les véhicules à deux roues comme les motos et scooters doivent également être munis de cet autocollant. De même pour les camping-cars.

Comment obtenir une vignette Crit’Air à Toulouse ?

Toulouse centre-ville

Pour obtenir sa vignette Crit’Air, il suffit de suivre les démarches en ligne. En effet, vous entrez vos coordonnées sur le formulaire accessible en haut de page afin de commander le certificat qualité de l’air.

Il est important de souligner que le manquement à cette obligation de poser une vignette Crit’Air risque d’entraîner des sanctions dans cette métropole. En cas de circulation sans vignette, les amendes peuvent aller de 68 euros à 135 euros, calculées en fonction de la catégorie véhicules.

Professionnel agréé Ministère de l'Intérieur

Les derniers articles