Tout savoir sur les ZPA et les ZPAD

Pour lutter contre la pollution environnementale, les villes les plus concernées par les émissions nocives liées à la circulation ont dû mettre en place certains dispositifs qui contribuent à rendre l’air plus sain. C’est dans cette optique que les ZPA et les ZPAD ont rejoint les ZFE qui limitent la progression des véhicules les plus polluants au sein de secteurs délimités. On vous dit tout ce qu’il y a à savoir sur ces zones spécifiques.

Qu’est-ce qu’une ZPA ?

Lorsque le taux d’émissions polluantes atteint un certain seuil, la préfecture d’une ville qui dispose d’une zone de protection de l’air, ou ZPA peut restreindre son accès à certains automobilistes. En effet, pour éviter au pic de pollution d’atteindre des sommets, les autorités peuvent envisager d’interdire aux véhicules qui émettent le plus de particules nocives de circuler au sein d’un secteur délimité. Aussi, la limitation de vitesse des usagers de la route peut être réduite afin de protéger les habitants et piétons de l’impact qu’a une mauvaise qualité d’air sur leur santé.

Notez que les zones de protection de l’air peuvent concerner des zones de faibles émissions. En effet, ces deux dispositifs distincts peuvent se cumuler pour plus de pouvoir sur l’environnement. C’est d’ailleurs le cas à Paris et à Grenoble.

Qu’est-ce qu’une ZPAD ?

Les zones de protection de l’air départementales, ou ZPAD concernent quant à elles les départements entiers. Lorsque survient un pic de pollution au sein d’une région, l’intégralité du département concerné peut être soumise aux mêmes règles de circulation. Bien souvent, cela passe par des limitations de vitesses inférieures à la normale. En fonction de la situation, les autorités peuvent choisir les secteurs et les règles à appliquer.

Quelles règles pour les automobilistes au sein de ses zones ?

Les ZPAD et les ZPA sont des zones qui ne sont pas soumises tout au long de l’année à des restrictions comme au sein des ZFE. En effet, c’est uniquement lorsque la pollution atmosphérique est élevée que le préfet peut décider de faire appliquer certaines mesures aux automobilistes. Il s’agit le plus souvent de réduire sa vitesse, mais certaines classes de véhicules peuvent également être interdites à la circulation. C’est pourquoi les vignettes Crit’Air doivent impérativement être apposées sur le pare-brise des citoyens qui circulent dans ces zones.

Quelles villes françaises sont concernées par ces zones ?

Villes françaises concernées par une ZPAVilles françaises concernées par une ZPAD
AnnecyAngers
ChambéryAuch
ChartresBordeaux
DijonChartres
LyonClermont-Ferrand
GrenobleGuéret
GuéretLa Roche-sur-Yon
LilleMarseille
ParisMontpellier
RennesNiort
StrasbourgOrléans
ToulousePau
Vallée de l’ArveValence
 Poitiers

Comment obtenir une vignette Crit’Air pour être en règle ?

Pour recevoir rapidement votre vignette Crit’Air et être autorisé à circuler au sein des ZPA et des ZPAD, vous pouvez la demander en ligne, en complétant ce formulaire de demande de certificat qualité de l’air. Après avoir transmis quelques informations situées sur votre certificat d’immatriculation, vous recevrez dans les plus brefs délais votre macaron par voie postale et pourrez l’apposer facilement sur votre pare-brise.

Quelles sont les sanctions si la vignette Crit’Air n’est pas présente en ZPA ou en ZPAD ?

Tout manquement à la règle de la vignette Crit’Air au sein des zones qui y sont soumises entraîne des sanctions. En cas de contrôle réalisé par les autorités policières, une contravention de 68  vous sera adressée et votre véhicule pourra même être immobilisé. Commandez rapidement votre certificat qualité de l’air pour éviter des dépenses inutiles.

Professionnel agréé Ministère de l'Intérieur

Les derniers articles