Vignette Crit’Air Nanterre

À Nanterre, les seuils limites de pollution sont fréquemment dépassés. Cela est dû en grande partie aux véhicules qui circulent et qui émettent d’importantes quantités d’oxydes d’azote, de particules fines et de particules ultrafines. Réduire cette pollution est alors devenu l’un des principaux objectifs des autorités et c’est la raison pour laquelle la vignette Crit’Air a été imposée dans la ville.

Comment fonctionne la vignette Crit’Air à Nanterre ?

Chaque véhicule est classé de 0 à 5 en fonction de son niveau d’émission. Plus le numéro est élevé, plus le véhicule est émissif. Pour la classification, plusieurs critères entrent en compte : la norme européenne, l’âge du véhicule et le type de motorisation (essence, diesel, électrique…).

Voici les différentes catégories de la vignette Crit’air :

  • Crit’air 0 – verte
  • Crit’air 1 – violette
  • Crit’air 2 – jaune
  • Crit’air 3 – orange
  • Crit’air 4 – bordeaux
  • Crit’air 5 – grise

Il convient de souligner que le classement Crit’Air actuel ne prend pas en compte les véhicules particuliers ou utilitaires légers immatriculés avant 1997. En effet, ces derniers sont exclus car ils sont trop émissifs. C’est également le cas des motos, des tricycles immatriculés avant 2000, des camions, des autobus et des autocars immatriculés avant 2001.

Quels sont les véhicules concernés par la vignette Crit’Air à Nanterre?

La mise en place de la vignette Crit’air et de la ZFE dans la ville de Nanterre évolue petit à petit, comme c’est aussi le cas à Angers.

Depuis le 2 septembre 2019, les véhicules Crit’air 5 et les véhicules non classés sont interdits de circulation dans la ville de Nanterre, à l’exclusion des autoroutes A86 et A14. La restriction s’applique :

  • du lundi au vendredi de 8h à 20h (sauf lors des jours fériés) pour les voitures, les véhicules utilitaires légers, les deux-roues, les tricycles et les quadricycles à moteur
  • tous les jours de 8h à 20h pour les poids lourds, les autobus et les autocars

Depuis le 1er juin 2021, ce sont les véhicules de la classe 4 et 5, ainsi que les véhicules non classés qui ne peuvent plus circuler dans le périmètre de l’autoroute A86, sur le boulevard périphérique et dans les bois de Vincennes et Boulogne.

Enfin dès 2023, ce seront les véhicules de la classe Crit’Air 3 qui seront interdits à Nanterre.

Quelle est la zone concernée par la vignette Crit’Air à Nanterre ?

Il est vrai que la qualité de l’air à Nanterre s’est améliorée ces dernières années. Toutefois, la situation reste préoccupante, car les seuils réglementaires des polluants sont encore fréquemment dépassés. Pourtant, lors des pics de pollution, les émissions de dioxyde d’azote et de particules PM10 restent importantes, et elles comportent encore un énorme risque pour la santé. En effet, elles peuvent causer des troubles cardiaques et respiratoires.

Afin de limiter la pollution de l’air, la ZFE à Nanterre a donc été établie et elle comprend toutes les communes situées dans le périmètre de l’A86.

Quelle est la démarche pour avoir une vignette Crit’Air à Nanterre ?

La mise en place de la ZFE et l’utilisation de la vignette Crit’Air sont vraiment bénéfiques pour les Nanterriens. Non seulement le dispositif améliore l’environnement, mais il permet en plus de limiter les dangers liés à la santé. En outre, il limite les nuisances sonores en ville, car les voitures les plus écologiques sont moins bruyantes.

Pour faire la demande de votre pastille éco, vous pouvez entreprendre les démarches en ligne sur le site du gouvernement. Vous y trouverez un formulaire que vous devrez remplir avec les informations sur votre carte grise à jour. Puis, vous devrez payer le prix de 3,70 euros. Enfin, il ne vous restera plus qu’à patienter environ une dizaine de jours pour recevoir votre pastille à l’adresse indiquée dans le certificat d’immatriculation.

Quelles sont les sanctions en l’absence de vignette ?

Les faits punissables concernant les vignettes critères sont :

  • L’absence d’un certificat qualité de l’air,
  • la circulation dans la ZFE avec un véhicule non autorisé.

Les sanctions sont une amende variant entre 68 euros et 135 euros. Cette amende peut même aller jusqu’à 375 euros pour les poids lourds, les autocars et les bus.

En outre, dans certains cas, les véhicules qui ne respectent pas la réglementation peuvent être immobilisés et placés en fourrière.

Toutefois, la ville de Nanterre ne se contente pas de sanctionner. Elle vient également en aide aux automobilistes qui pourraient se trouver dans l’obligation de changer de voiture suite à la mise en place de la zone à faibles émissions. Ainsi, l’État propose des aides financières et des subventions pouvant aller jusqu’à 19 000 euros pour l’achat de nouveaux véhicules.

Professionnel agréé Ministère de l'Intérieur

Les derniers articles