Interdiction de circuler à Grenoble pour les véhicules Crit’Air 3 : des dérogations possibles

Dès le 1er juillet, les automobilistes grenoblois ne pourront plus circuler dans la ville s’ils disposent d’un véhicule utilitaire jugé trop polluant. Le président de la ville de Grenoble Alpes Métropole a néanmoins abordé le sujet de possibles dérogations

Qu’est-ce que les vignettes Crit’Air ?

Les vignettes Crit’Air, ou certificats de l’air, sont des étiquettes colorées créées en 2016 par le ministère de l’Environnement, afin de lutter contre la pollution. Obligatoires dans les zones à faible émission (ZFE), ces vignettes, en fonction de leur couleur, permettent aux préfets de réguler la pollution lors de pics élevés, notamment en interdisant l’accès aux routes à certaines catégories de véhicules. 

Quand est-ce que l’interdiction des véhicules Crit’Air 3 sera effective à Grenoble ?

Afin de lutter contre le réchauffement climatique, la région grenobloise a décidé d’interdire la circulation aux véhicules utilitaires Crit’Air 3 dès le 1er juillet 2022. Cette décision a été prise en 2017, dans le cadre d’une procédure administrative d’enquête publique. Dans 2 mois et demi, les utilitaires classés orange ne pourront plus se déplacer au sein des 27 communes de la métropole.

Cette nouvelle mesure met dans l’embarras de nombreuses entreprises qui se voient contraintes de changer au plus vite leurs flottes de véhicules

Quelles sont les aides versées aux entreprises pour changer leurs véhicules Crit’Air 3 ?

Pour soutenir les entreprises face à ces nouvelles dépenses obligatoires, la ville leur permet de bénéficier d’aides financières pour l’achat de véhicules moins polluants : 

  • L’aide à l’achat d’un véhicule moins polluant permet aux entreprises grenobloises de bénéficier d’une subvention pouvant aller jusqu’à 18 000 € ;
  • des exonérations ont également été mises en place pour inciter les sociétés à opter pour des véhicules utilitaires moins polluants ;
  • la prime à la conversion, proposée par l’État, permet également d’acheter moins cher des véhicules utilitaires autorisés à circuler à Grenoble.  

Quelles seront les dérogations mises en place par la région Grenoble Alpes Métropole ? 

Pour permettre aux entreprises de bénéficier de temps avant l’interdiction totale de se déplacer à bord d’un véhicule utilitaire classé Crit’Air 3, le président de la ville de Grenoble Alpes Métropole a abordé le sujet de possibles dérogations.

En effet, Olivier Six, dans une interview donnée à France Bleu Isère, évoque une dispense de ce changement de véhicule lorsque les catalogues des constructeurs ne proposent pas d’alternative. Il lance d’ailleurs un appel aux industriels afin qu’ils augmentent leurs productions d’utilitaires plus responsables et moins polluants.

Quelles sanctions je risque si je roule avec une vignette Crit’Air 3 ?

Si malgré l’interdiction de vous déplacer dans la métropole grenobloise à bord d’un véhicule classé Crit’Air 3, vous continuez de circuler, vous encourez une amende de 68 €, pouvant être majorée à 180 €. Si vous vous déplacez en ZFE (zone à faible émission) sans votre vignette Crit’Air, vous vous exposez à la même amende.

Professionnel agréé Ministère de l'Intérieur

Les derniers articles