La vignette Crit’Air obligatoire à Grenoble

En plus de générer des maladies respiratoires graves, les particules fines émises par les gaz d’échappement polluent l’environnement et contribuent au réchauffement climatique.

Pour cerner ces problèmes liés à la pollution atmosphérique, le gouvernement a élaboré différents dispositifs visant à améliorer la qualité de l’air. Cela inclut la mise en place du système vignette Crit’Air dans les villes françaises où le niveau de pollution est très élevé. Paris, Grenoble et Toulouse en font partie. L’application de ce dispositif implique diverses restrictions dans les Zones à faibles émissions (ZFE).

Qu’est-ce qu’il faut savoir sur la vignette Crit’Air ? Pourquoi appliquer ce dispositif dans la ville de Grenoble ? Et comment fonctionne le dispositif vignette Crit’Air ? On vous dit tout sur cette page.

Vignette Crit’Air : quelques informations essentielles

La vignette Crit’Air répertorie les véhicules en 6 catégories en fonction de leur niveau de pollution dans l’atmosphère. Représentée sous la forme d’un autocollant rond sécurisé à coller sur le pare-brise, le certificat qualité de l’air est fourni à titre individuel au propriétaire du véhicule.

Pour déterminer la catégorie d’un véhicule, les autorités tiennent compte de plusieurs critères. Elles étudient, ainsi, la motorisation et le type de véhicule ainsi que la Norme Euro. Néanmoins, elles prévoient un certificat de qualité de l’air spécifique (pastille verte) pour les véhicules 100 % électriques et hydrogènes. Il en est de même pour les véhicules les plus polluants qui sont « non classés » et ne peuvent pas obtenir de certificats.

Pourquoi mettre en place le dispositif vignette Crit’Air à Grenoble ?

Les véhicules de transport de marchandise sont parmi les principaux responsables de la pollution de l’air à Grenoble. En effet, Ils représentent près d’¼ du trafic routier et sont responsables des 33 % des émissions de particules fines dans la métropole grenobloise.

Grenoble est parmi les deux premières villes concernées par la vignette Crit’Air dans l’Hexagone. Le gouvernement y a instauré les zones à faibles émissions (ZFE) le 1er janvier 2017. Il a rendu obligatoire la disposition d’un certificat de qualité de l’air pour tous les véhicules qui circulent dans les 49 communes de Grenoble.

Fonctionnement de la ZFE à Grenoble

Les autorités compétentes ont élaboré un calendrier visant à restreindre et à interdire la circulation des véhicules dans les ZFE en fonction de leur catégorie.

Les véhicules non classés, de classe 5 et de classe 4 sont interdits de circulation en période de pics de pollution de l’air depuis le 1er juillet 2020. Ce dispositif s’appliquera aux véhicules de classe 3 dès le 1er juillet 2022 et aux véhicules de classe 2 à partir du 1er juillet 2025. Seuls les véhicules électriques et ceux dotés d’une vignette Crit’Air 1 peuvent circuler dans les ZFE lors des pics de pollution de l’air.

En principe, ce dispositif de restriction de circulation et de stationnement concerne 27 communes de la métropole.

Bon à savoir : pensez à demander un certificat de qualité de l’air si vous songez à circuler sur l’autoroute A41, A48 et A51 dans le département de l’Isère. Sachez que les dispositifs de restriction s’appliquent tous les jours et 24h/24.

Dès le 1er juillet 2020, l’interdiction de circuler sera étendue aux véhicules utilitaires légers et poids lourds classés CQA 3. En 2025, ce seront les vignettes classées CQA 2 qui seront aussi interdites dans les zones indiquées.

Quelles sanctions en cas de non-respect du dispositif vignette Crit’Air à Grenoble ?

Le non-respect de la ZFE à Grenoble constitue une contravention punie par la loi. Les sanctions sont prévues par l’article R411-19-1 du Code de la route. Cette infraction est ainsi passible d’une peine d’amende de 68 € pour un véhicule utilitaire léger (contravention de 3e classe) et de 135 € pour un poids lourd (contravention de 4e classe).

Professionnel agréé Ministère de l'Intérieur

Nos derniers articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *