La vignette Crit’Air obligatoire à Saint Etienne (Loire)

À partir du vendredi 26 février, la Loire est en vigilance rouge en matière de pollution. Pour y remédier, la préfecture a mis en place plusieurs mesures, notamment sur la circulation. Découvrez dans cet article toutes les informations nécessaires.

Qu’est-ce que la vignette Crit’Air ?

Il s’agit d’une vignette antipollution qui permet de classer les véhicules en fonction de leurs émissions polluantes. Tous les types de véhicules doivent avoir une vignette Crit’Air, que ce soit les voitures, les motos, les scooters et les poids lourds. C’est ainsi un certificat qualité de l’air qui est obligatoire lors d’une période de pollution.

Il existe 6 différents types de vignettes. Plus le numéro est élevé, plus le véhicule est polluant. Ce certificat est obligatoire au cours d’un pic de pollution et dans une zone à faibles émissions mobilité (ZFE-m). Une fois délivrée, la même vignette Crit’Air est conservée par un véhicule toute sa vie, tant qu’elle reste lisible.

La vignette Crit’Air est obligatoire à partir du 26 février en Haute-Loire

À partir de 5 heures du matin, seuls les véhicules avec un certificat vignette Crit’Air de classe 0, 1, 2 ou 3 peut circuler dans la ville de Saint-Etienne et dans une partie des communes de Villars et de Saint-Genest-Lerpt. Cette vignette est à mettre sur votre pare-brise.

Commandez facilement votre vignettre CRIT AIR en ligne.

Il est à noter que la vignette Crit’Air dépend du type de véhicules (moto, voiture, etc.) et du type de carburant utilisé (électrique, diesel ou essence). Elle dépend également de la date de la première immatriculation.

Les dispositions sur les limitations de vitesse

Dans le reste du département, une diminution de la vitesse autorisée est instaurée pour tous les axes routiers. La limitation est ainsi passée de 90km/h à 70km/h.

Les interdictions au niveau du secteur résidentiel

Toujours dans le but de limiter les impacts environnementaux, le chauffage au bois est maintenant interdit, surtout dans le secteur agricole. Il est aussi défendu de brûler des sous-produits agricoles et forestiers.

Les populations vulnérables sont incitées à limiter leur exposition aux pollutions, notamment les femmes enceintes, les nourrissons et les enfants ainsi que les personnes âgées de plus de 65 ans. Il en va de même pour celles ayant des pathologies respiratoires ou cardiaques.

Grâce à ces mesures, la qualité de l’air devrait s’améliorer sensiblement une semaine après leurs applications. Toutefois, tout le monde est appelé à la vigilance et au respect des règles instaurées jusqu’à leurs levées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *