Quel entretien dans le cadre d’une voiture qui roule beaucoup ?

Tous les véhicules peuvent se dégrader lorsqu’ils prennent de l’âge, certaines réparations deviennent alors indispensables. Toutefois, un bon suivi et un entretien régulier permettent de prolonger leur durée de vie.

L’entretien de la voiture doit prendre en considération plusieurs paramètres, notamment sa fréquence d’utilisation. Une voiture qui roule beaucoup a sûrement besoin de plus d’entretien qu’une autre qui effectue moins de 10 000 km par an.

Avant de découvrir le type d’entretien indispensable pour une voiture présente très souvent sur la route, il est important de connaître les raisons de procéder à une telle opération.

Pourquoi entretenir une voiture qui roule beaucoup ?

Que vous soyez ou non un gros rouleur, l’entretien régulier de la voiture demeure primordial. Cette opération garantit son bon fonctionnement, sa fiabilité et sa longévité. Elle permet d’assurer le confort de conduite et la sécurité des passagers.

Bon à savoir : en principe, chaque voiture est dotée d’un carnet d’entretien constructeur pour que son propriétaire puisse facilement suivre son plan de révision. Fourni lors de l’achat du véhicule, ce document comprend tous les détails relatifs à l’entretien et à la réparation de la voiture (fréquence d’entretien, réparations déjà réalisées, etc.).

Parmi les paramètres pris en compte pour déterminer la fréquence d’entretien d’une voiture qui roule beaucoup, on cite :

  • la fréquence d’utilisation ;
  • la marque ;
  • le modèle.

Par ailleurs, pour préserver la garantie constructeur, vous devez être en mesure de présenter un carnet d’entretien à jour.

Il faut savoir que la garantie constructeur couvre uniquement les défauts de fabrication et de fonctionnement du véhicule. Elle ne prend pas en charge les travaux d’entretien.

Une voiture qui roule beaucoup, c’est quoi exactement ?

Selon le NORRM (Nouvel Observatoire des Risques Routiers et de la Mobilité), un conducteur est considéré comme un gros rouleur s’il parcourt plus de 20 000 km par an. Le petit rouleur, quant à lui, se limite à moins de 4 000 km par an.

Le même organisme estime qu’en France 13 % des conducteurs figurent dans la liste des gros rouleurs. Ces derniers englobent différentes catégories de conducteur : particuliers, salariés d’entreprise, commerciaux, travailleurs indépendants…

Entretien régulier de la voiture : nécessaire et obligatoire

L’entretien régulier d’une voiture qui roule beaucoup est un gage de sécurité pour le conducteur, les passagers et les autres usagers de la route. Dans ce contexte, l’entretien de la voiture peut porter sur :

  • la pression des pneus ;
  • le niveau des liquides (liquide freinage, liquide de refroidissement et huile) ;
  • l’état de la batterie, des pneus, des freins, des éclairages…

L’entretien de l’intérieur et de l’extérieur du véhicule promet un grand confort de conduite. En effet, conduire avec des pneus crevés ou des éclairages défectueux est, non seulement désagréable, mais surtout dangereux.

Les réparations restent minimes avec un véhicule bien entretenu. Si vous devez donc réaliser des travaux de réparation et changer des pièces, les dépenses y afférentes pourront être réduites.

En plus de profiter d’une conduite sécurisée et confortable, vous ferez des économies non négligeables.

Les entretiens indispensables pour une voiture qui roule beaucoup

En principe, les professionnels recommandent de faire la vidange de la voiture tous les 10 000 km. Néanmoins, pour garder cette dernière en bonne santé, remplacer l’huile du moteur ne suffit pas. Plusieurs facteurs contribuent à l’amélioration de la longévité et de la performance d’un véhicule. Dans ce contexte, vous devez faire la différence entre le contrôle journalier du véhicule, les révisions légères, le grand entretien.

Les révisions légères

Il s’agit d’un contrôle de routine indispensable pour vérifier l’état général de la voiture.

En plus de la vidange, cela consiste à contrôler :

  • Les liquides, notamment l’état et le niveau de l’huile, du liquide de frein et du liquide de refroidissement ;
  • La fiabilité des freins ;
  • Les éclairages (phares et feux lumineux) ;
  • L’état de la batterie ;
  • L’état des essuie-glaces ;
  • L’état des filtres ;
  • Les soubassements.

Vous devez également purger la climatisation.

Bon à savoir : il est important d’établir un calendrier régulier pour faire la vidange afin d’entretenir correctement le moteur et d’assurer son bon fonctionnement.

Les grands entretiens

Le grand entretien consiste à réviser complètement la voiture. Pour cela, vous devez :

  • changer les filtres (filtre à air, filtre à huile et filtre d’habitacle) ;
  • remplacer les bougies (cela concerne uniquement les véhicules fonctionnant à l’essence) ;
  • vérifier le pot d’échappement ;
  • contrôler et changer, si besoin, les amortisseurs, la batterie et les pneus.  

Le contrôle journalier du véhicule

Avant de prendre la route, vous devez procéder au contrôle quotidien de votre voiture. Assurez-vous que cette dernière soit en parfait état et que vous puissiez la conduire en toute sécurité. Parmi les éléments à contrôler, on cite :

  • Les pneumatiques : les sculptures ou crampons, la bande de roulement, la crevaison, le gonflage, la roue de secours ;
  • Les vitres : le pare-brise, les rétroviseurs, les phares et les vitres latérales ;
  • Les essuie-glaces ;
  • Les freins.

Quelques points essentiels à prendre en compte

Pour une voiture qui roule beaucoup, un entretien périodique s’impose. Cette opération consiste principalement à entretenir complètement la voiture. Cette dernière doit être prise en charge par un professionnel, un garagiste.

L’entretien périodique d’une voiture utilisée normalement doit être réalisée tous les 15 000 km si elle carbure à l’essence. Par contre, pour une voiture diesel, elle peut être entretenue tous les 30 000 km.

Il convient de réduire la fréquence d’entretien complet de la voiture de moitié si celle-ci roule beaucoup. Donc, ce sera tous les 7 500 km pour une voiture essence et tous les 15 000 km pour une voiture diesel.

Quel que soit le modèle et le type de la voiture, il est impératif de rester attentif au moindre bruit qu’elle produit. Ce principe s’avère valable même si vous l’entretenez régulièrement. En effet, il est tout à fait possible de prédire, voire de prévenir les pannes et les éventuels dysfonctionnement du véhicule en analysant les bruits qu’il émet. Par ailleurs, les conducteurs expérimentés savent diagnostiquer leur véhicule à partir de ces bruits.

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires :

Categories

Les dernières actus