7 changements pour les automobilistes en 2021

L’avenir automobile se porte vers une transition écologique. À la fin d’une année 2020 difficile pour les constructeurs, ceux-ci doivent à présent se pencher sur les nouvelles restrictions mises en place par le gouvernement dès le début de l’année prochaine.

Après l’annonce d’une baisse du bonus sur les voitures électriques, l’État a ensuite durci le barème du bonus / malus, visant fortement à diminuer les achats de véhicules rejetant trop de CO2.

Réduction de la gamme de motorisations thermiques, nouvelle gamme de véhicules hybrides, mais aussi et surtout 100% électriques, telles sont les orientations du monde automobile.

Augmentation et nouveautés sur les radars, limitation de vitesse sur certains axes, augmentation des péages, retrouvez en détails l’ensemble des évolutions mises à l’ordre du jour pour le 1er janvier 2021.

Le malus 2021

Le gouvernement a présenté le nouveau projet de loi de finances pour les grilles de malus à l’achat de véhicules neufs, qui sera mis en place à partir du 1er janvier 2021.

Les principales différences avec le malus 2020 sont observées au niveau du seuil de déclenchement de rejet de CO2 par kilomètre. Celui-ci passe de 138 à 133 grammes par kilomètre.

Le plafond est désormais établi à 30 000 euros contre 20 000 euros en 2020.

L’année 2022 sera encore plus marquée par cette évolution, avec une grille qui démarrera à 128 grammes de CO2 par kilomètre.

Le bonus écologique 2021

Le gouvernement a présenté le nouveau barème du bonus écologique. Avec lui, on note aussi une évolution, certes moins importante que celle qui pouvait être attendue par les constructeurs.

Le second confinement en France et la tendance à vouloir évoluer vers l’écologie a poussé le gouvernement à décaler la baisse des bonus 2021. Ce changement ne sera mis en place qu’à partir du 1er juillet 2021.

Les nouveaux barèmes pour les voitures électriques mis en place à partir du 1er juillet 2021 sont quant à eux simples :

  • baisse de 1 000 euros, soit jusqu’à 6 000 euros sur un achat jusqu’à 45000 euros maximum.
  • Pour un modèle entre 45 000 et 60 000 euros de prix d’achat, le bonus sera désormais de 2 000 euros, contre 3 000 euros en 2020.

L’aide de 2 000 euros sera également accordée aux camionnettes et véhicules hydrogènes de plus de 60 000 euros.

Concernant l’hybride rechargeable, la prime sera divisée par 2. Elle passera à 1 000 euros et sur les mêmes conditions, c’est-à-dire un achat de moins de 50 000 euros et une autonomie électrique suffisante.

Cette baisse ne devrait donc pas freiner les automobilistes sur le passage à l’électrique ou à un hybride rechargeable pour l’année 2021.

Les radars en hausse

Depuis 2018, les recettes des radars sont en nette diminution. La raison, la crise des « gilets jaunes » et la destruction de nombreux appareils, mais également la crise sanitaire COVID-19 et les routes moins chargées.

Pour combler ce vide, le gouvernement anticipe une enveloppe de plus de 800 millions d’euros de sommes perçues par les amendes pour l’année 2021.

Pour ce faire, les radars sont en réelle évolution et leur mue s’est vue fortement accélérée ces dernières années.

L’installation de nouveaux radars tourelles aux flashs invisibles, mais également les radars double face ou encore les voitures radars portent le nombre de contrôles automatiques en France à plus de 4 700 appareils.

Cette régénération et l’amplitude des radars déployés a pour but de renouer avec les recettes perçues jusqu’en 2017, tout en insistant sur la sécurité routière et l’activité d’une prévention adaptée à chaque route décrite comme dangereuse. 

Le retour de la limitation de vitesse à 90 km/h

L’année 2020 a vu certains départements retrouver une vitesse limitée non plus à 80, mais à 90 km/h.

2021 sera encore beaucoup plus concernée. De nombreux présidents départementaux mettent en place ou étudient encore pour certains la possibilité de retrouver cette limitation de vitesse.

Certaines conditions doivent toutefois être respectées par les élus, dont une étude sur le taux d’accidentalité sur ces routes concernées, réalisée en lien avec le Conseil national de la sécurité routière.

Certains axes complets ou une généralisation sur tout le département sont en cours de réflexion pour plusieurs départements de notre territoire. Départements concernés par cette mesure :

  • Allier ;
  • Aube ;
  • Mayenne ;
  • Aveyron.

Au total, de nombreux kilomètres de route retrouveront cette limitation de vitesse rétablie à 90 km/h.

Assurance voiture électrique en baisse

Il est rare de profiter d’une baisse de cotisations des compagnies d’assurance. L’année 2021 ne devrait pas déroger à cette règle puisque les assureurs prévoient une légère augmentation.

Cette augmentation peut paraître plutôt curieuse au vu du nombre de sinistres en réelle baisse en 2020 par rapport au confinement et les routes moins chargées. Mais les assureurs justifient ceci sur la mise en avant de la hausse du prix d’achat pour de nombreuses pièces détachées pour les véhicules.

Une catégorie sera toutefois avantagée pour l’assurance : les voitures électriques.

En effet, dans l’optique d’une écologie croissante au fil des années, le gouvernement propose une suppression de la taxe spéciale sur les conventions d’assurance (TSCA) pour tous les véhicules immatriculés à partir du 1er janvier 2021. Ce projet doit être validé et adopté par le vote final de la loi des finances 2021.

Le prix des péages en hausse

L’année 2020 plutôt calme sur les routes n’aura pas favorisé le maintien des tarifs pour les péages. Une augmentation est prévue, comme chaque année, pour le 1er février 2021.

L’inflation et les chantiers entrepris sur le réseau des autoroutes étant en baisse croissante sur 2020, certains réseaux comme le comité des usagers du réseau routier s’opposent à cette hausse des tarifs.

Hausse moyenne du prix des péages le 1er février 2021 : + 0,44 %.

Cependant, cette hausse ne sera que mineure et représentera la plus faible augmentation de ces vingt dernières années, et ceci pour l’ensemble des sociétés d’autoroutes.

Pneus hiver obligatoires dans plusieurs départements

À partir du 1er novembre 2021, les véhicules devront être équipés de pneus neige pour circuler sur 48 départements de France. Les préfets de chaque département doivent établir une liste des communes concernées par ce nouveau dispositif.

Cette nouvelle norme a pour but de favoriser la circulation par temps délicat sur certaines routes, ainsi que préserver la sécurité des automobilistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *