En Allemagne, de nouveaux escrocs vendent des voitures d’occasion aux compteurs falsifiés

De plus en plus d’acheteurs français se rendent outre-Rhin pour acquérir leur véhicule d’occasion. À des tarifs avantageux, les automobilistes s’offrent des berlines puissantes qui sont disponibles immédiatement, contrairement aux véhicules neufs vendus en France. Néanmoins, une voiture allemande de seconde-main sur trois présenterait un compteur kilométrique falsifié. Voici comment déceler cette nouvelle arnaque, de plus en plus répandue en Allemagne.

Pourquoi acheter sa voiture d’occasion en Allemagne ?

Pour acheter un véhicule neuf en France, les automobilistes doivent faire face à des délais de livraison de plus en plus longs. Le marché de l’occasion reste également saturé et les prix ne cessent d’augmenter. Pour réaliser de meilleures affaires, bon nombre de conducteurs n’hésitent plus à se faire le déplacement jusqu’en l’Allemagne, où de multiples vendeurs proposent des modèles d’occasion récents, à des tarifs alléchants.

Qu’est-ce que l’arnaque aux compteurs falsifiés ?

S’il est possible de réaliser de bonnes affaires outre-Rhin, les Français doivent cependant rester vigilants lorsqu’ils décident d’acheter une voiture à l’étranger. Actuellement, 1 voiture sur 3 en Allemagne serait concernée par un compteur kilométrique falsifié. Quasiment indécelable, cet acte malveillant permettrait aux vendeurs de faire grimper le prix de véhicules ayant déjà bien circulé, en les maquillant pour faire croire à une offre récente.

Pour réaliser leurs méfaits, les vendeurs peu scrupuleux n’ont qu’à utiliser un tachymètre dont la valeur marchande est peu élevée, et à reculer manuellement le kilométrage présent sur le tableau de bord. Une fois cette démarche effectuée, ceux-ci peuvent considérablement augmenter la valeur du véhicule qu’ils proposent à la vente.  

Quels sont les risques lorsque j’achète une voiture dont le compteur kilométrique est faux ?

En plus de vous faire payer le prix fort un véhicule dont la valeur n’est plus élevée, de par le nombre de kilomètres réalisés, les escrocs vous exposent à des désagréments plus ou moins importants :

  • pensant avoir acquis une voiture quasiment neuve, vous n’aller pas réaliser les vidanges et autres opérations d’entretien courant que nécessite votre véhicule, cela peu l’amener à s’user prématurément ;
  • si un vendeur n’hésite pas à vous vendre une voiture dont le compteur a été trafiqué, il peut aussi vous céder un véhicule accidenté. Cette vente peut vous mener à l’accident si toutes les normes de sécurité ne sont pas respectées.

Comment éviter d’acheter une voiture d’occasion dont le compteur kilométrique est faussé ?

Lorsque vous achetez un véhicule d’occasion en Allemagne, vous ne pouvez pas identifier de manière formelle un compteur falsifié ou non. En effet, les arnaqueurs sont de plus en plus performants et rendent indécelables leurs méfaits. En revanche, certaines vérifications peuvent vous aider à minimiser les risques de vous faire avoir lors de vos transactions outre-Rhin.

Privilégiez les vendeurs professionnels aux particuliers

Préférez toujours les revendeurs professionnels lorsque vous achetez une voiture d’occasion en Allemagne. Si vous n’êtes pas à l’abri qu’un concessionnaire vous propose une voiture trafiquée, ce risque reste tout de même moins accru que lorsqu’un particulier publie sur internet une offre particulièrement alléchante.

Comparez les kilométrages là où ils apparaissent

Lorsque vous réalisez l’achat de votre véhicule en Allemagne, n’hésitez pas à demander au vendeur le plus grand nombre de documents possible. Sur les divers contrôles techniques et sur les factures d’entretien, veillez à comparer le kilométrage de la voiture avec celui qui apparaît sur le tableau de bord. Aussi, un autocollant de vidange se trouvant dans le bloc moteur vous offre la possibilité de vérifier que les informations contenues par chaque papier sont crédibles.

Demandez un diagnostic électrique

Pour lever un maximum de soupçons au sujet du véhicule que vous souhaitez acquérir, demandez à son acheteur de vous fournir une expertise approfondie ou un diagnostic électrique de la voiture.

Vous aurez ainsi accès à l’état général et à la mémoire kilométrique du véhicule et pourrez plus sereinement signer sa vente. Attention, certains experts réussissent également à fausser ces comptes-rendus. Néanmoins, cette opération réduit considérablement les risques de se faire avoir.

Méfiez-vous du vendeur

Malgré un sourire gracieux et de bonnes manières, gardez à l’esprit que votre interlocuteur à une chance sur trois d’être un escroc. Si celui-ci refuse de vous fournir un document ou de réaliser une expertise du véhicule qu’il vend, prenez la fuite !

Si un vendeur souhaite vous faire signer un acte de vente intégralement rédigé en allemand sans que vous ne puissiez le traduire, refusez expressément. Pour couvrir leurs méfaits, certains arnaqueurs n’hésitent pas à ajouter à leur contrat de vente une clause excluant leur responsabilité concernant le kilométrage falsifié du véhicule.

Professionnel agréé Ministère de l'Intérieur

Les derniers articles