Marseille : 2e journée de circulation différenciée

Pour la deuxième journée consécutive, la métropole marseillaise, soumise aux réglementations des ZFE (zones à faibles émissions), a mis en place un dispositif de circulation différenciée. Pour lutter contre un taux de pollution en hausse, la ville a interdit l’accès à certaines zones aux automobilistes porteurs de vignettes Crit’Air qui attestent de fortes émissions de gaz nocifs. 

Circulation différenciée à Marseille : quels sont les véhicules concernés ?

Suite aux épisodes de canicule de ces dernières semaines, le département des Bouches-du-Rhône doit faire face à un taux de pollution élevé au sein de ses villes. Pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, la préfecture a pris la décision, dès lundi, de faire appliquer dans sa zone à faibles émissions (ZFE), la politique de circulation différenciée. 

Depuis lundi, les automobilistes qui circulent à bord de véhicules jugés trop polluants ne peuvent plus se déplacer au sein d’une zone délimitée par arrêté préfectoral. 

Pour attester de leur bon droit, ils doivent obligatoirement afficher sur leurs pare-brises une vignette Crit’Air compatible avec les mesures antipollution prises par l’Administration.  

Quelles sont les vignettes Crit’Air interdites à Marseille ? 

Pour circuler à Marseille, de 8 heures à 20 heures les jours de semaine, les automobilistes doivent bénéficier d’une vignette Crit’Air 0, 1, 2, ou 3. 

Les conducteurs de poids lourds, quant à eux, doivent justifier d’un camion classé Crit’Air 0,1 ou 2. 

Quels sont les secteurs concernés par la circulation différenciée ?

Toutes les routes marseillaises ne sont pas concernées par le dispositif déployé depuis hier. 

Pour être en règle, les porteurs de vignettes 4 et 5 doivent impérativement éviter le boulevard de Plombières, celui de Sakakini et l’avenue du Prado.  

Pour lutter encore plus efficacement contre le taux de pollution élevé dans la ville, la préfecture a réduit de 20 km/heure la vitesse autorisée sur certaines portions de route, où les usagers, malgré la qualité de leur moteur, ont tendance à accélérer et générer plus d’émissions nocives. 

Combien de temps va durer le dispositif de circulation différenciée ?

Mise en place dès le lundi 18 juillet 2022, la solution de la circulation différenciée pour lutter contre un taux de pollution en forte croissance ne possède pour le moment pas de date butoir. Ce dispositif d’urgence, mis en place après une alerte pollution de niveau 2, devrait perdurer jusqu’à ce que la qualité de l’air à Marseille atteigne à nouveau des taux respectables. 

Quelles alternatives sont proposées à Marseille ?

Pour permettre aux automobilistes qui détiennent des véhicules aux vignettes Crit’Air 4 et 5 de continuer à pouvoir se rendre au travail ou se déplacer dans les zones concernées par la circulation différenciée, des solutions sont proposées par la ville.

Des tarifs réduits sont appliqués dans les transports en commun, qui ont d’ailleurs déployé un plan d’urgence pour accueillir plus d’usagers. Les tickets « 1 voyage » peuvent être utilisés durant 24 heures et des parkings gratuits sont disponibles pour les automobilistes porteurs de véhicules polluants. 

Quels sont les risques si je circule malgré une interdiction ? 

Malgré le déploiement de ces nouvelles mesures et de la forte communication du département au sujet de la circulation différenciée, bon nombre de Marseillais ignorent toujours que la vignette Crit’Air est obligatoire pour circuler dans la ville.

Si la première journée du dispositif était considérée comme pédagogique, les automobilistes doivent dès aujourd’hui, justifier d’un macaron adapté à leur voiture et à la réglementation pour ne pas risquer une amende pouvant aller de 68 à 135 €

Professionnel agréé Ministère de l'Intérieur

Les derniers articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.